deux mondes
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gakira
Dangereuse alcoolique
Dangereuse alcoolique
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : mon épée dans mon fourreau
Emploi/loisirs : avec mon épée ensanglantée
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Physique : Jolie et Rouge
Caractère : Sadique et Démoniaque

MessageSujet: Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]   Mar 20 Jan - 8:54

"Mes parents sont morts à ma naissance. Je suis alors partit errer sur les routes à seulement 4 ans. J'ai toujours vécu alors dans le sang. Le sang de mes parents, le sang de mes pieds saignant, le sang quand j'arrivais à avoir un lapin aussi pauvre que moi et que je lui cassais le cou pour le manger....
Je vécu sur les chemins hostiles en ayant le peu de pièce qu'on pouvait m'offrir, et beaucoup plus de bleus que l'on s'amusait à me donner.
Quand, un matin gris, une charrette de bourgeois passa et demanda à ce qu'on me tape car je lui avais demandé orgeuilleusement du pain, ma fureur fut telle que la charrette s'embrasa. Effrayé, je me suis caché pour ne plus blesser.
Un jour, où je crus mourir de faim pour de bon dans la forêt, un homme, deux épées à la ceinture, une capuche qui couvrait son visage, une cape poussiéreuse par les routes, cheveux couleurs ocre, yeux qui désarme du regard, me prit sous son bras et me soigna. Sans un mot il s'occupa de moi pendant 3 jours. La première fois qu'il me parla se fut pour me dire :
Appelle moi Maître.

Oui maître.
Et voila. Mais que voulez vous que je vous raconte de plus ? Ce sont des souvenirs lointains et l'histoire c'est passée aussi bizarrement que vous l'avez lu. Bref, il m'enseigna l'arme d'abord par des exercices avec un bâton, puis par le combat, et enfin avec "Cinglante de sang" qu'il m'offrit sans un mot avec un sourire paternel.
Il était lui même un Elémentariste respecté mais banni pour avoir travaillé pour les Ombres de la nuit... Il m'appris donc à contrôler le feu sous toute ses formes. Mais ce fut moi qui appris contrôler sa chaleur.
Mon Maître tomba un jour gravement malade à mes 12 ans. Par le passé, il travaillait pour le roi et un Ombre, ne pouvant oublier ce qu'il avait fait, l'a lâchement tué dans son lit. C'est surement le jour où j'ai incendié l'hôpital..."


Pourquoi je pense à ça maintenant ?
Assise sur un rocher dans une prairie sauvage. Elle regarda autours d'elle, tout lui semblait familier. Elle se sentait à l'aise. D'habitude elle ne se sentait bien que dans ses pensées, mais les rôles se sont progressivement échangé au fur et à mesure qu'elle arrivait à Lir'drill...

_________________


Dernière édition par Gakira le Sam 31 Jan - 11:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haesia.forumactif.org/avant-de-commencer-f5/gakira-est-la
Gakira
Dangereuse alcoolique
Dangereuse alcoolique
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : mon épée dans mon fourreau
Emploi/loisirs : avec mon épée ensanglantée
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Physique : Jolie et Rouge
Caractère : Sadique et Démoniaque

MessageSujet: Re: Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]   Sam 24 Jan - 9:27

Elle se leva et alla au village. Là, un bâtiment complètement brûlé jadis, rester planté là comme un mauvais souvenirs. Gakira, très curieuse pas les frissons que lui donnait les ruines entra dans se qui dû être l'entrée. Elle monta à l'étage par un escalier qui s'apprêtait à s'écrouler sous son poids à tout moment. Elle entra dans une chambre ouverte de tout côté comme par une explosion. Seul le lit avait survécu. Le seul lit de tout le bâtiment. Elle remarqua qu'elle marchait sur une plaque. Elle la ramassa et lut dessus : 13.

" Je cours vers l'hôpital. Les villageois m'ont avertie avec frayeur que le Maître était gravement malade. Ils avaient l'air très inquiet. J'arrive, j'attrape un des rares médecins. Je lui hurle de me dire où est mon Maître.
Chambre 13, il est très mal, on ne sait plus quoi faire.
Ce n'était pas possible. C'était impossible que Maître nous quitte pour une raison aussi bette que par la maladie. J'ouvre la porte, me précipite sur lui, lui prend la main.
Maître !
Il est fiévreux, pâle, il essaye de sourire. Abandonne. Abandonne ?! C'était la première fois que je pensais qu'il abandonnait. Je ne réalise pas que la porte c'est rouverte. Un ombre de la nuit surement car il cria :
Vous allez payer pour les menaces et les crimes que vous avez fait à notre Terre mère !
Je n'ai pas la force de l'arrêter. Il enfonce une lame blanche dans le cœur de "Maître". Le sang de mon maître me macule. Je suis souillée, une fois de plus.
Maître....
Il est sans vie. Rage. Il n'y a plus que ça dans mon cœur : Rage. Autours de moi les médecins et infermières, qui n'ont pas bougé d'un poils, crient.
<< Pourquoi ne grondent t-ils pas ? Pourquoi ne vengent-ils pas mon Maître ?>>
Une voix dans ma tête me répond : <<Ce sont des faibles !>>.
Explosion. Le feu se répand dans la chambre. Il brûle, il tue. Explosion de sang. Tous meurt, le feu tonne, le feu explose, il est en plein ébullition. L'hôpital devint un four crématoire. Les flammes sortent et cassent, fenêtres et portes. Je suis là. Le feu explosif s'arrête. Les flammes restantes rongent. Mais pas le lit. Le Maître ne me gronda pas de m'être comporté comme un animal effarouché, il ne le pouvait plus. Alors, le nez et la bouche en sang, je me met une claque phénoménale et m'enfuis. "

Je les ai tous tués. J'ai faillit à ma promesse de me contrôler. Je me suis retrouvée seule par moi même en laissant cet homme tuer le seul bien que j'avais.
Elle mit la tête entre ses mains.
Malgré tout mes pouvoirs... J'étais faible à ma manière.
Le lit fut secoué de sanglot sans larmes. Car Gakira ne pleurait jamais. Depuis longtemps.

_________________


Dernière édition par Gakira le Sam 31 Jan - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haesia.forumactif.org/avant-de-commencer-f5/gakira-est-la
Gakira
Dangereuse alcoolique
Dangereuse alcoolique
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : mon épée dans mon fourreau
Emploi/loisirs : avec mon épée ensanglantée
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Physique : Jolie et Rouge
Caractère : Sadique et Démoniaque

MessageSujet: Re: Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]   Mar 27 Jan - 16:52

Gakira se baladait dans les rues. Les villageois, polis, la saluait. Il faisait si bon vivre ici. Elle reconnaissait parfois une personne tantôt avait vieillit ou murit, avait pris le travail de ses parents ou promener ses enfants... Personne ne la reconnue. Elle et son Maître avaient été apprécié pour les services qu'ils avaient fait pour la communauté : ils retrouvaient les voleurs, identifiaient les inconnus dangereux, tuaient et/ou ramenaient des fugitifs de la prison de la ville proche, des mauvais - mais ceux là étaient franchement mauvais !
Gakira vagabongait au rythme de ses pas. Mais cette fois ci ses pas tournaient autour du village. Elle crut avoir d'autre flash back, mais ils furent bref et flou.
Pourtant, lorsqu'elle crut bon de s'en aller, elle regarda la forêt.
Oh non...
Elle courut vers cette forêt et trouva, presque imperspectible vu du chemin, une tombe. Il y était d'inscrit

Ci-gît "Poney".
Repose, ami.

Poney.

" Je me proméne, j'ai presque plus d'argent. J'ai tout versé pour boire. J'ai but pour oublié. J'ai voulu oublier que mon Maître était mort. La mort...autrefois, je voulais l'évité dans mes songes. Je vagabonde sur un chemin de collines. Là se dresse un petit cheval. Un poney qui, blessé à une jambe, n'a plus la force d'avancer. Je m'arrête devant lui, il ne réagit pas. Ses oreilles sont piteusement rabattu légérement vers l'avant.
C'est dure la douleur, hein ?... Tu sais, il y a surement d'autres choses à voir dans la vie que la mort...
Il remut les oreilles et lève la tête.
Ma voix te plaît ? T'es vraiment mal fringué dans ta cervelle mon gars. C'est tu combien son mort en entendant ma voix ?
Il s'exite sur place.
T'aime la mort des autres ? Moi aussi, car il m'on fait du mal, cette vie pourrite m'a fait mal, m'a insité à mourir ! Mais je suis obligé de survivre et d'essayer de rêver au bonheur, comme les autres, car vois-tu, mon Maître a donné sa vie pour moi... Je lui dois bien ça.
Sur ce, je m'en retourne. Sauf qu'il me suis.
Donc, moi je suis "Cavalière" d'accord ? Et toi tu sera "Poney", car après tout je serais ta cavalière et toi t'es un poney."

Poney...pourquoi toi aussi, es tu partit ?

_________________


Dernière édition par Gakira le Sam 31 Jan - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haesia.forumactif.org/avant-de-commencer-f5/gakira-est-la
Gakira
Dangereuse alcoolique
Dangereuse alcoolique
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : mon épée dans mon fourreau
Emploi/loisirs : avec mon épée ensanglantée
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Physique : Jolie et Rouge
Caractère : Sadique et Démoniaque

MessageSujet: Re: Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]   Sam 31 Jan - 10:46

" Je lui avait dit de m'appeler "Cavalière", mais en fin de compte, je ne l'ai jamais monté. Poney était un ami très fidéle qui, comme moi, ne connaissait pas le bien du mal. Son instinct n'était pas bien installé... Quand il voyait du sang, que je versais de mon épée, il restait de marbre. Lorsque mon feu se propageait, il comprit rapidement de venir près de moi, qui était l'unique véritable sécurité, et les oreilles plaqué en arrière, il regardait avec curiosité. Il ne mangeait seulement lors des pauses et ne réclamait jamais d'arrêt dans nos ballade en fôret. Celle-ci durait plusieurs semaines à chaque fois.
Poney, fais attention à ta jambe. Je t'ai déjà demandé de te ménager.
Il me fixait comme si j'étais une idiote. Son antérieur gauche, j'avais fais ce que j'avais pu, ainsi que d'autre qui avait eu pitié. Sa jambe était recroqueviée le plus possible sous lui, elle était plus maigre que les autres, elle était moche à voir. Il en était sensible et rien que de la frôler le faisait frémir de douleur. Sa plaie devait être nettoyé constament du pue. Elle était complétement infesté et on m'avait demandé plusieur fois de l'abattre. Ils furent tués.
Poney !
Chantonnais-je.Un hennissement me répondait et il arrivait en trottant tout en boittant. Je me sentait si bien. Mais comme toujours, il fallait que le destin mette un terme à ma joie. Ce jour là je me suis dit << Après tout, il était malade, mal. Faible. Il était faible. Je lui ai donné de la joie, une raison de s'accrocher. Mais...>>"

Tu es mort Poney. Un matin, tu ne t'es pas redressé. Ton visage était doux mais le reste était mort.
Gakira enleva la mousse de la tombe.
Je t'ai donc brûlé sur un petit bucher. Tes cendres, je les ai enterré ici, près de la route de notre rencontre, j'ai polie la pierre longuement.
Elle serra la pierre dans ses bras.
Je te rejoindrais, mais pas encore....Pas encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haesia.forumactif.org/avant-de-commencer-f5/gakira-est-la
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gakira, les souvenirs [à ne pas lire pour personne sensible]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP délire pour le plaisir
» À lire pour aider la simulation
» Pouvoirs des compagnons! [ à lire pour avoir un compagnon]
» [A.C] Personne n'aura de pitié pour personne...[PV Lei/Eiko]
» Ce n'est plus un secret pour personne (Robin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deux mondes :: Role-Play :: Haesia :: Lir'drill-
Sauter vers: